5 Galères Que Tout Gamer Africain a Connu Durant Son Enfance

Etre un Gamer Africain dans les années 90 et même début 2000, c’était un peu comme se taper les 12 travaux d’Hercules. Si maintenant jouer aux Jeux-vidéo est devenu un loisir relativement accessible, à l’époque, c’était un véritable parcours du combattant. Il fallait trimer sévère, bref c’était galère. Si vous êtes un geek Africain et que vous êtes né dans les années 80-90 alors vous avez probablement connu ces 5 galères que tout African Gamer a connu duront son enfance.


 

1– T’étais toujours en retard d’une génération :

Tu te souviens de la première fois où t’as déballé, les étoiles plein les yeux, ta première console ? Ce même moment où tu as allumé ta Snes pour la première fois et que t’as découvert avec stupéfaction les prouesses de la technologie 16 bits ? Oui sauf qu’en ce moment, la Nintendo 64 était déjà sur le marché, armée de son super processeur 64 bits capable de gérer la 3D ! Et quand quelques années après t’as réussi à te choper une Nintendo 64, surprise ! La Gamecube est déjà dans les bacs.
Le jeu vidéo étant encore un loisir mineur à cette époque, il était extrêmement difficile de se procurer une console de dernière génération.

 

2 – T’as souvent laissé la console allumée toute la nuit

Les vrais s’en rappellent. Posséder une carte mémoire à l’époque, ce n’était pas donné à tout le monde. Pourtant ce gros handicap ne nous a pas empêché de venir à bout de nombreux jeux. La technique ? Ne jamais éteindre la console! Ainsi la progression était toujours stockée et il était possible de terminer certains jeux à la durée de vie pas trop grande (Rip les rolistes). Le tout est de s’armer de patience et surtout de beaucoup de chance : la coupure de courant peut frapper à n’importe quel moment.

 

Le Saint Graal.

 

3- T’avais qu’un ou deux jeux que tu torchais dans tous les sens.

Quand t’étais assez chanceux pour posséder une console, en général t’avais seulement un ou deux jeux. Et ces deux jeux, peu de chances que tu les ais choisis toi même. C’est ainsi que tu te retrouves avec des jeux qu’en temps normal, tu ne calculerais même pas. Mais le plus beau dans tout ça, c’est que tu torchais quand même ces jeux de fond en comble! Tu passais tes journées dessus et pour cause : rien que le fait de pouvoir jouer était déjà énorme. Parfois on a même droit à de bonnes surprises : des jeux qu’on aurait jamais touché en temps normal mais qui s’avèrent ensuite énormes, les RPG en tête de liste.

 

Lui à coup sûr il se venge de son enfance.

 

4 – T’étais abonné au club de jeux-vidéo du quartier

A l’époque, avoir sa propre console était super rare et même ceux qui avaient des consoles avaient peu de jeux dessus. Du coup, les clubs de jeux-vidéo faisaient fureur, affichant quasiment toujours la même bibliothèque quel que soit le pays : les jeux de combat et les jeux de foot. Mortal Kombat et Street-Fighter dominaient le haut du tableau en compagnie de l’incontournable Pro Evolution Soccer (Winning Eleven pour les intimes, capta, les vrais savent). Ces 3 jeux, tu étais forcément bon dessus c’est obligé. T’avais même un carnet spécial où tu écrivais les combos pour Street Figther et les Fatalities/Brutalities pour Mortal Kombat. Et bien sûr, inutile de rappeler que t’as déjà participé au fameux « le perdant paie la partie ». Ah la belle époque.

 

 

5 – T’as connu le lecteur DVD – Console de jeu

On y a tous joué. Ces trucs étaient partout. C’était l’âge d’or des lecteurs de DVD, tout le monde en avait au moins un chez lui. Et une gamme avait particulièrement fait fureur et pour cause, elle était fournie avec deux manettes de jeu et un CD. Ce CD contenait une centaine de jeux, des classiques de la NES pour la plupart comme Contra ou Mario Bros. Inutile de mentionner que c’était de la pure contrefaçon mais hey, qu’est-ce qu’on s’en foutait tant qu’on pouvait se livrer à notre loisir préféré ! Ces lecteurs de DVD ont disparu aussi mystérieusement qu’ils sont arrivés.

Y en avaient même qui faisaient Karaoké MDR

Ainsi s’achève cet article les amis !

Si tu t’es reconnu dans cet article, n’hésite pas à le partager à d’autres geeks sur les réseaux sociaux ! ?

 

 

 

 

 

 

Laissez nous un commentaire!

commentaires

Neutron Auteur

Quand je ne suis pas en train de poutrer du noob sur League Of Legends, vous me trouverez quelque part en train de bouquiner, jambes croisées, thé dans une main. J'aime les cactus, le thé et les chats.